Notre Blog

Quelles sont les secteurs qui ont besoin de personnel ou de consultants en Suisse pour ce début de 2022?

4m ago

LIRE LA SUITE

L’équipe de Thalent vous souhaite de joyeuses fêtes et une très bonne année 2022 !

Chers clients, chers partenaires, chers consultants, chers futurs consultants !

Cette deuxième année consécutive de Covid-19 à demandé beaucoup d’efforts tant sur le plan privé que sur le plan professionnel.

Les consultants et collaborateurs Thalent on su néanmoins relever les défis et s’adapter rapidement à la situation pour trouver des solutions constructives pour leurs clients. 

Nous vous remercions de la confiance que vous avez accordée à Thalent, à son savoir-faire et à ses collaborateurs tout au long de cette année 2021. 

Nous vous souhaitons ainsi qu'à vos proches, de joyeuses fêtes de fin d’année et vous adressons nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite pour l’année 2022.

Nous nous réjouissons de poursuivre avec succès notre collaboration au cours de la nouvelle année.

Recevez nos meilleurs vœux,

L’équipe de Thalent.com

Travailler en portage salarial en tant que frontalier suisse?

Le portage salarial en Suisse comme frontalier c’est pour qui?

Vous êtes un particulier, un consultant domicilié dans un pays limitrophe comme la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche ou tout autre État UE/AELE :

Le portage salarial frontalier suisse est la solution idéale pour développer son activité sans devoir acquérir le statut d’indépendant qui n’est pas aisé à obtenir, si vous êtes dans la situation suivante :

  • Vous avez des propositions de mandat en Suisse ou souhaiteriez y trouver des clients pour développer votre activité tout en étant ou devenant frontalier suisse 
  • Vous avez déjà obtenu un mandat de consulting, un contrat comme consultant
  • Vous souhaitez évaluer  un projet de création d’entreprise, d’une start-up avant de créer votre propre entité
  • Vous êtes prêt à rentrer au moins une fois par semaine chez vous

Vous êtes une société basée en Suisse ou à l’étranger, vous souhaitez développer votre activité ou engager des consultants autonomes :

Pour une entreprise à l’étranger ou en Suisse, le portage salarial est la solution idéale pour faire travailler des personnes avec le statut de frontalier rapidement, sans devoir les engager sur un mandat qu’elles viennent d’obtenir ou pour développer leur business, leur activité en Suisse. Thalent aide les sociétés étrangères à développer leurs activités en Suisse.

Le portage salarial en quelques mots ?

Le portage salarial est une forme de travail hybride, à mis chemin entre l’indépendant et le salarié. 

Il permet à un particulier d'exécuter un mandat pour une société de manière autonome tout en bénéficiant de la couverture sociale que procure le statut d'employé.

Thalent SA signe un contrat de service avec la société cliente qui a besoin de travailler avec le particulier, appelé dans ce cas le consultant et avec ce dernier un contrat de travail suisse.

A la fin de chaque mois, Thalent facture la société cliente et verse un salaire au particulier moins sa commission et les charges patronales et employé.

En tant que consultant travaillant pour un ou plusieurs clients, le particulier bénéficie de la couverture sociale complète dont disposent tous les employés frontaliers en Suisse y compris le chômage et une assurance accident complète qui prévient tout risque lié aux déplacements et voyages d’affaires.

Sur le plan commercial, le particulier en portage est autonome. Il gère et trouve ses clients en Suisse de manière autonome. Il négocie de manière autonome ou avec l’aide de Thalent ses tarifs et les modalités d’exécution du mandat avec la société cliente.

Sur le plan contractuel, le particulier est salarié de l’entreprise de portage salarial. Thalent établit un contrat de travail avec lui, s'occupe du permis de travail frontalier suisse et de toutes les autres tâches administratives. Thalent signe un contrat de service avec sa ou ses sociétés cliente(s) basé sur les modalités qu’il a défini avec cette dernière.

Permis de travail frontalier suisse, contrat de travail suisse, couverture sociale et autres services administratifs

Thalent.com s’occupe des tâches suivantes :

  • Démarches pour obtenir le permis de travail frontalier suisse G
  • Etablissement d’un contrat de travail avec vous de salarié (à durée déterminée, à durée indéterminée ou à l’heure)
  • Etablissement du contrat de travail avec la société cliente 
  • La facturation, la gestion des recouvrements ou des rappels
  • La gestion de la TVA, si vous êtes concerné
  • Gestion et paiements des charges sociales employeurs et employé ainsi que toutes les assurances accident
  • Remboursement des frais de voyages ou autres frais professionnels
  • Optimisation et conseils fiscaux

Le statut de Frontalier a changé

Les ressortissants UE/AELE ne sont plus soumis à des zones frontalières : ils peuvent vivre dans n’importe quel État de l’UE/AELE et travailler n’importe où en Suisse. 

Sont considérés comme frontaliers les citoyens qui vivent dans un pays de l’UE/AELE et travaillent en Suisse (salariés ou indépendants dont le siège de l’entreprise est implanté en Suisse). En règle générale, ces travailleurs sont tenus de rentrer à leur domicile principal (à l’étranger) au moins une fois par semaine. 

L’autorisation pour frontaliers est délivrée par les autorités cantonales du lieu d’activité.

Avantages pour les consultants en portage frontaliers suisse 

  • Pouvoir résider dans la zone frontalière ou dans un pays UE/AELE, mais pouvoir exercer son activité en Suisse
  • Être assuré complètement au niveau de la sécurité sociale, des assurances du travail obligatoires et de la retraite
  • Recevoir un salaire payé à la fin du mois basé sur le chiffre d’affaire et lissé sur une période déterminées
  • Thalent effectuant les tâches administratives et comptables, le consultant peut se consacrer entièrement à l'exécution de son ou ses mandats.

Avantages pour les entreprises

  • L'établissement de la relation est rapide et simple : il suffit que la personne soit domiciliée dans un pays l’UE et de l’AELE et qu’elle rentre au minimum une fois par semaine chez elle
  • Conformité avec la loi. La société suisse ou étrangère peut être certaine de travailler avec une personne en conformité complète avec la loi suisse.
  • Vous gagnez en flexibilité car vous pouvez faire face à des variations de charges de travail plus importantes sans devoir augmenter la masse salariale
  • Les consultants frontaliers pour le marché suisse sont engagé avec un contrat de travail suisse
  • Nous nous occupons des formalités du permis de travail G
  • Le collaborateur effectue son service pour votre société
  • A la fin du mois nous vous envoyons une facture qui contient un récapitulatif établi par le consultant du travail qu’il a fait pour vous
  • Ce dernier reçoit alors comme tout employé un salaire
  • Toutes les charges sont payées
  • Vous n’avez pas de frais de démarrage ou de sortie
  • Il n’y a pas de durée minimale de contrat
  • Vous bénéficiez des conseils de nos experts
Frontaliers-working

Quelques chiffres sur les frontaliers en Suisse, leur nombre et leur occupation ?

Nombre :

Selon la publication de l’Office fédéral de la statistique (OFS) «Les frontaliers en Suisse de 1996 à 2020», il y’a 343’000 frontaliers qui travaillent en Suisse fin 2020. 

Le plus grand nombre, à savoir 90’000 personnes, travaillent dans le Canton de Genève.

Résidence :

La plupart viennent de pays voisins et travaillent dans un canton limitrophe, dans les régions frontalières où ils constituent une part non négligeable de la main-d’œuvre. 

Plus de la moitié d’entre eux résident en France (55%), près d’un quart en Italie (23%) et près d’un cinquième en Allemagne (18%). Moins de 3% des frontaliers viennent travailler en Suisse depuis l’Autriche ou le Liechtenstein et ceux venant d’autres pays représentent 0,7%. 

% de la population active occupée :

Les frontaliers représentent 6,7% de la population active occupée. et leur part dans l’emploi total se montait à 29% dans le canton du Tessin et à 24% dans celui de Genève. La proportion de frontaliers est également importante dans les cantons du Jura (19%), de Bâle-Ville (18%), de Bâle-Campagne (14%) et de Neuchâtel (12%).

Occupation des frontaliers par secteur :

La majorité des frontaliers, tout comme d’ailleurs la main-d’œuvre résidente, est active dans le secteur tertiaire. 77% de la population active résidente et 67% des frontaliers travaillent dans le secteur des services.

Beaucoup de consultants en portage salarial sont frontaliers 

Vous souhaitez devenir consultant en portage salarial frontalier suisse ou vous êtes une entreprise qui a besoin d’engager des consultants externes autonomes frontalier ?

Contactez-nous dès à présent pour plus d’informations !

N’oubliez pas de revenir régulièrement sur le site et de nous suivre sur nos réseaux sociaux. Nous y publions régulièrement des informations précieuses sur le portage salarial et sur comment devenir un consultant indépendant. Si vous aimez nos publications, nous vous serions très reconnaissant d’appuyer sur « J’aime » sur LinkedIn ou Facebook!

Auteur: KF

    Rejoignez-nous en 3 étapes

  • Réservez un entretien par téléphone gratuit
  • Rejoignez-nous gratuitement et bénéficiez de tous nos avantages
  • Commencez votre activité indépendante en portage salarial
REJOIGNEZ-NOUS
Pour recevoir une simulation de revenus, veuillez remplir le formulaire ci-dessous

Laissez-nous vous rappeler

Bénéficiez d'une consultation téléphonique gratuite et sans engagement avec l'un de nos managers expérimentés. Entrez votre numéro de téléphone et nous vous rappellerons

    Développer son activité en Suisse ou Europe en tant qu’entreprise étrangère, pourquoi ne pas le faire rapidement grâce à Thalent.com société de portage?

    Développer l’activité de son entreprise étrangère en Suisse

    Un certain nombre d’entreprises américaines, françaises, anglaises, chinoises ou même d’autres pays ont pour but de développer leur activité en Europe ou en Suisse pour étendre leur marché. Beaucoup de ces entreprises n’ont cependant pas encore de point de chute en Europe ou en Suisse.

    La Suisse pour les technologies de l'information, sciences du vivant, ou medtech 

    La Suisse attire beaucoup d’entreprises étrangères dans les domaines des technologies de l'information et de la communication, des sciences du vivant ou de la medtech pour des questions d’image. 

    Selon la Conférence des chefs des départements cantonaux de l'économie publique (CDEP), 220 entreprises étrangères ont choisi de s'implanter en Suisse en 2020. La majeure partie des sociétés concernées proviennent de France, des Etats-Unis et de Chine.

    Créer une société implique des risques et prend du temps

    Créer une société comme une SA ou une SARL implique des coûts non négligeables. Il y a les frais de création, de notaire, d’avocat, de dépôt éventuel de brevets, les coûts de location des locaux commerciaux et tous les autres frais administratifs. Il s’agit donc d’un risque financier non négligeable et le processus de mise en place prend un certain temps.

    Faites appels à Thalent pour le travail avec vos spécialistes ou chargés de développement

    Les entreprises étrangères ont en règle générale déjà identifié dans leur réseau ou alors parmi des spécialistes des personnes compétentes avec qui elles aimeraient travailler pour développer leur activité. Ces personnes ont la nationalité européenne ou suisse, vivent en Suisse ou dans la zone limitrophe ou peuvent venir y habiter.

    Obligations pour les entreprises américaines, françaises, britanniques ou chinoises ?

    Les entreprises étrangères, n’ayant pas de société, sont dans l’obligation d’employer ces personnes par une société européenne ou suisse. 

    Vous êtes une telle entreprise étrangère. Pourquoi ne pas faire appel à nous pour votre démarrage en Europe ou en Suisse?

    Entreprise étrangère en Suisse

    Mise en place du service rapide

    La mise en place du service est très rapide et simple pour Thalent : il suffit que la personne choisie par la société soit une personne suisse ou de nationalité Européenne et qu'elle soit domiciliée en Suisse ou dans les régions limitrophes. Thalent lui fait alors une proposition de contrat de travail en CDI. Thalent signe ensuite avec la société étrangère également un contrat de service.

    Pour augmenter la crédibilité de cette personne, elle peut travailler avec les coordonnées de Thalent. Ceci est laissé au choix de la société étrangère. 

    Conformité avec la loi

    En procédant ainsi la société étrangère qu’elle soit américaine, française, anglaise ou chinoise est certaine d’avoir une personne employée en conformité complète avec la loi suisse. 

    Du point de vue administratif, c’est également extrêmement simple car Thalent envoie une facture à l’entreprise étrangère.

    Le consultant reçoit ensuite à chaque fin du mois un salaire qui inclut l’ensemble des charges sociales et le couvre à 100% à ce niveau, inclut toutes les assurances obligatoires, comme l’assurance accident par ex.

    Beaucoup d’entreprises ont utilisé notre service 

    Nous avons mis en place ce service pour un grand nombre de sociétés. Lorsque leur activité s'est développée de manière effective, la société peut décider de créer une succursale et grâce à notre réseau, Thalent peut alors aider la société à accomplir toutes les formalités.

    Les avantages en bref:

    • Nous engageons votre/vos collaborateur(s) pour le marché suisse avec un contrat de travail CDI suisse
    • Nous nous occupons des formalités du permis de travail si nécessaire
    • Le collaborateur effectue son service pour votre société
    • A la fin du mois nous vous envoyons une facture
    • Ce dernier reçoit alors comme tout employé un salaire
    • Toutes les charges sociales sont payées
    • Vous n’avez pas de frais d’inscription ou de sortie
    • Il n’y a pas de durée minimale de contrat
    • Vous bénéficiez de conseils d’experts

    Contactez-nous dès à présent pour plus d’informations !

    N’oubliez pas de revenir régulièrement sur le site et de nous suivre sur nos réseaux sociaux. Nous y publions régulièrement des informations précieuses sur le portage salarial et sur comment devenir un consultant indépendant. Si vous aimez nos publications, nous vous serions très reconnaissant d’appuyer sur « J’aime » sur LinkedIn ou Facebook!

    Auteur: KF

    Notre comparatif : Portage salarial et statut d’indépendant

    Le portage salarial ou le statut d’indépendant. Qu'est ce qui est mieux et pourquoi ?

    Lorsqu’on choisit de devenir indépendant et de se mettre à son compte, la question du statut juridique se pose vu que l’on doit commencer à facturer un ou plusieurs clients. Est-il mieux d’obtenir le statut d’indépendant ou de travailler en portage salarial ?

    Pour choisir entre le portage salarial et le statut d'indépendant, il est fondamental de bien connaître les caractéristiques spécifiques des deux statuts. Nous vous résumons au bas dans cet article leurs caractéristiques principales et vous proposons un tableau comparatif avancé qui est disponible en .pdf également.

    1. Le statut d'indépendant en Suisse

    En Suisse une personne est obligée de faire reconnaître son statut auprès de la caisse de compensation.

    La caisse vérifie si le statut d’indépendant peut être accordé en fonction des critères, qui émanent de la Loi fédérale sur l’assurance-vieillesse et survivants (LAVS), des directives de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) et de la jurisprudence du Tribunal fédéral (TF).

    Le Centre d'information AVS/AI met à disposition la liste des caisses de compensation. A Genève par exemple, la principale caisse de compensation AVS est l’OCAS. C’est cette caisse qui pourra reconnaître votre statut d’indépendant.

    Les particularités et difficultés sont les suivantes :

    • Pour obtenir le statut, il faut fournir tout un ensemble de documents et justifier d’au minimum 3 clients
    • Une des particularités en Suisse c’est que vous devez déjà avoir commencé votre activité
    • Le processus prend plusieurs semaines et le statut ne vous est pas nécessairement octroyé
    • Vous ne pouvez pas être assuré au niveau du chômage
    • Si le statut vous est reconnu, vous devez vous même contracter :
      • Une assurance accident couvrant les accidents professionnels, non professionnels et les maladies professionnelles
      • Une Assurance perte de gains qui permet de toucher son salaire en cas de maladie
      • Une Assurance Responsabilité civile professionnelle qui couvre les dommages matériels et corporels causés à des tiers dans le cadre de l’activité professionnelle
      • En fonction de l’activité exercée, certaines assurances sont obligatoires (RC, assurance incendie), d’autres facultatives (protection juridique, vol, etc.)
    • Vous pouvez vous servir de votre 2 ème pilier et le retirer mais devrez le retirer dans son entièreté. Si vous êtes marié(e), votre conjoint(e) doit approuver ce retrait
    • Vous devez-vous même tenir une comptabilité pour la déclaration fiscale annuelle et êtes assujetti à la TVA au-dessus de CHF 100’000 de chiffre d’affaires

    2. Le portage salarial en Suisse

    Les particularités et les avantages sont les suivantes :

    • Le portage salarial implique une relation contractuelle tripartite :
      • Vous, le “Consultant” ou la “Consultante”
      • Votre entreprise cliente
      • La société de portage salarial, comme par exemple Thalent SA
    • 2 contrats sont établis :
      • Un contrat de travail CDI entre vous le salarié porté et la société de portage salarial
      • Un contrat de prestations de service entre l’entreprise cliente et la société de portage


    Le gros avantages de Thalent est que vous recevez un contrat en CDI à l’instar d’autres sociétés de portage qui établissent des contrats type ”Portage”. Contactez-nous pour en savoir plus.

    • Vous êtes complètement couvert par la sécurité sociale: chômage, retraite AVS, 2ème pilier LPP
    • Toutes les assurance accident, allocation maternité sont incluses
    • Vous bénéficiez des vacances payées
    • Vous pouvez démarrer votre activité directement si vous n’avez qu’un seul client par exemple une fois les deux contrats signés
    • Vous n’avez pas à vous soucier des tâches administratives comme la facturation, les rappels, les permis de travails
    • Vous n’avez pas de comptabilité à effectuer
    • Une société comme Thalent va vous aider pour optimiser vos déclarations fiscales
    • La société de portage vous charges des frais pour ces services

    Notre avis et notre tableau comparatif

    Si vous ne savez pas comment faire les démarches et comment fonctionne le statut d’indépendant, le portage salarial est indéniablement la solution la plus efficace. De plus vous pouvez démarrer directement et avec Thalent sans aucun frais de démarrage.

    Pas besoin de vous occuper de quoique ce soit : vous vous concentrez sur votre activité.

    Selon nous, il vaut mieux démarrer votre activité en portage salarial et seulement ensuite et une fois que vous disposez du savoir-faire et du nombre de clients nécessaire passer en indépendant.

    Le fait de ne pas pouvoir bénéficier de l’assurance chômage ne changera cependant pas.

    Notre expérience :

    Chez Thalent certains consultants qui avaient démarré en portage salarial se sont ensuite mis comme indépendants ou ont créé une société ceci pour ensuite revenir en portage car pour eux cela n’en avait pas valu pas la peine. Tout dépend donc de votre situation, vos besoins, de la façon dont vous travaillez, du type et du nombre de vos clients et si vous voulez vous charger de l’administratif ou pas.

    Allez maintenant directement :

    À notre tableau comparatif entre le portage salarial et le statut d'indépendant

    Ou téléchargez le .pdf correspondant !

    N’oubliez pas de revenir régulièrement sur le site et de nous suivre sur nos réseaux sociaux. Nous y publions régulièrement des informations précieuses sur le portage salarial et sur comment devenir un consultant indépendant. Si vous aimez nos publications, nous vous serions très reconnaissant d’appuyer sur « J’aime » sur LinkedIn ou Facebook !

    Author: KF

    Interview de Pierre Strübin - Directeur de Thalent SA

    Interview de Pierre Strübin - Directeur de Thalent SA

    1. Pierre, vous êtes pluri-entrepreneur, et président du conseil de fondation de la Fondation Genevoise pour l’Innovation Technologique - Fongit. La Fongit étant le premier incubateur d'innovation en Suisse. Pouvez-vous nous résumer votre parcours ?

    Je suis marié, 4 enfants avec une formation d’ingénieur EPFL, une formation complémentaire en finances et un MBA.

    J’ai travaillé dans des entreprises industrielles telles que Sécheron-ABB, LEM ainsi qu’une organisation internationale et ensuite j’ai dirigé la Fongit et créé la société Thalent SA en 2001. Thalent a donc 20 ans en 2021.

    Thalent à été créé pour répondre à la demande de consultants confirmés ayant des mandats mais n’ayant pas de société capable de gérer la partie administrative que sont les offres clients, la facturation client, le paiement de salaires et de charges sociales.

    2. Le portage salarial s'adresse-t-il plutôt à des cadres seniors ?

    Nous devons admettre que la plupart de nos consultantes et consultants sont des personnes expérimentées ayant la capacité d'exécuter des mandats et qui sont considérés par les clients comme des experts.

    C’est vrai qu’il s’agit souvent de seniors mais nous avons également des personnes très compétentes dans la trentaine.

    3. Le portage salarial, est un sujet dont on parle beaucoup en ce moment. Pouvez-vous nous en dire un peu plus en rapport avec les services de votre société Thalent SA ?

    Le consultant peut se concentrer sur son métier qui est de délivrer des services à forte valeur ajoutée. Thalent se charge de la partie administrative et de la facturation et s’assure que le consultant puisse travailler dans un environnement conforme au cadre légal concernant l’emploi.

    4. Votre société s’adresse néanmoins aussi à des entreprises à l’étranger cherchant à se développer en Suisse, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

    Très volontiers. Souvent les entreprises souhaitent avoir une tête de pont en Suisse ou en Europe. La Suisse est un lieu privilégié, surtout Genève et notre société est située à quelques minutes de l'aéroport de Genève. Il y’a de ce fait une grande facilité d’accès.

    Souvent nous employons une personne, domiciliée en Suisse qui par l’intermédiaire de notre société, travaille dans un cadre légal conforme et nous facturons les prestations de cette personne à la société étrangère en réglant bien entendu toutes les questions liées à la TVA si applicable.

    Après une première phase la société peut ensuite décider si elle souhaite établir une filiale en Suisse et dans ce cas là nous pouvons l’assister à établir une Société Anonyme SA ou une Société à Responsabilité Limitée SARL grâce aux excellentes connexions que nous avons avec des notaires ou des avocats.

    5. Vous avez une société en France voisine, quelle est sa fonction ?

    Nous avons effectivement une société complètement indépendante de la structure de Thalent à Genève.

    Il s’agit d’une SAS, société à actions simplifiée, avec laquelle nous collaborons étroitement qui nous permet d'effectuer des opérations facilitées dans la communauté européenne dans le cas ou le fait d’avoir une société en Suisse n’est pas optimal.

    Nous faisons appel à notre société française quand, pour des raisons liées principalement à la TVA, il est plus simple de travailler avec une société établie en France et un autre pays de la communauté européenne.

    6. Vous pouvez donc travailler avec des entreprises dans toute l’Europe mais aussi dans le monde entier?

    Oui nous pouvons le faire directement depuis Thalent SA, pour des clients situés en Europe et hors Europe comme les Etats-Unis, le Japon, le Royaume Uni. Nous travaillons avec les 4 monnaies suivantes: EUR, USD, GBP, CHF.

    7. Que pensez-vous de la situation actuelle sur le marché du travail en Suisse ?

    Actuellement, on constate que pour les spécialistes, la situation actuelle sur le marché du travail est très favorable. Comme les consultants sont des personnes souvent très compétentes, celles-ci n’ont pas de difficulté à trouver des mandats.

    Cette situation a été le cas depuis plusieurs années maintenant et peut être que la crise sanitaire l’a encore accrue. Plus les personnes sont spécialisées, plus elles sont demandées et plus les personnes ont des compétences généralistes, plus elles ont des difficultés à trouver du travail.

    8. Pour le consultant, en quoi se différencie Thalent des autres sociétés de portage ?

    Nous sommes une des premières sociétés actives dans ce domaine en Suisse avec une expérience de plus de 20 ans. Notre société se caractérise par des relations à long terme avec les consultants puisque certains d’entre eux travaillent chez Thalent depuis plus de 15 ans.

    Pour ces personnes, nous avons l’avantage de pouvoir offrir des CDI et non des contrats de location de services. Les consultants peuvent donc se présenter chez leur clients comme faisant partie d’une équipe et d’une société ayant une excellente réputation.

    9. Y’a t‘il des valeurs qui vous sont chères ?

    Bien sûr. Je dirais le sérieux de notre travail, une extrême flexibilité accompagnée d’une très haute réactivité, une caractéristique du soin apporté au service et le contact personnel avec les consultants. Il y’a chez nous une grande confiance réciproque entre la société et les consultants.

    10. Quel type de profils compte Thalent parmi ses rangs ?

    Nous avons un focus technique, des ingénieurs ou des techniciens mais nous avons aussi des consultants actifs en business développement, management de projet, ressources humaines, traduction, coaching, informatique.

    11. Vous êtes ingénieur, y’a t’il quelque chose qu’un ingénieur trouvera en plus chez vous ?

    Très clairement une compréhension générale du client et le fait de pouvoir parler la même langue avec le client.

    12. L'entrepreneuriat peut être facilité par une société de portage. De quelle manière, selon vous ?

    L’entrepreneur n’a pas besoin de s’inscrire comme indépendant, de s’occuper de toutes les tâches administratives et peut ainsi se concentrer sur le coeur de son activité. Nous fournissons également les conseils nécessaires à l’établissement des offres et des contrats avec les clients.

    13. Pouvez-vous nous donner 5 avantages du statut de porté à celui d’indépendant ?

    • Simplification administrative
    • Droit aux prestations de chômage
    • Possibilité de lisser le salaire sur une longue période
    • Démarrage rapide : aucune procédure administrative
    • Reconnaissance par le marché qui a tendance à donner de préférence des mandats à des sociétés établies plutôt qu’à des indépendants

    14. Y’a t’il un conseil que vous pourriez donner à un jeune entrepreneur ?

    Le 1er conseil que je lui donnerais c’est de nous rejoindre. Il pourra ainsi bénéficier d’un support pour lancer son activité. A lui de décider si par la suite il veut s’inscrire comme indépendant ou créer sa propre société. Ce qui est intéressant à mentionner, c’est qu’au cours des dix dernières années, aucun de nos consultants n'a préféré monter sa société.

    Dans certains cas des consultants ont même monté leur propre société à l’intérieur de Thalent c’est à dire qu’on s’est retrouvé avec plusieurs consultants travaillant pour le même client sur le même projet.

    15. Pourriez-vous partager une success story dont vous avez été témoin ?

    En complément à votre question précédente. Une de nos consultantes qui avait atteint un chiffres d'affaires important avait décidé de monter sa propre société. Après quelques années elle a décidé de la mettre en stand by et de rejoindre de nouveau Thalent car elle avait constaté que le résultat tant sur le point économique que sur celui de la gestion était inférieur.

    Interview par KF

    N’oubliez pas de revenir régulièrement sur le site et de nous suivre sur nos réseaux sociaux. Nous y publions régulièrement des informations précieuses sur le portage salarial et sur comment devenir un consultant indépendant. Si vous aimez nos publications, nous vous serions très reconnaissant d’appuyer sur « J’aime » sur LinkedIn ou Facebook!

    Qu’est ce que le portage salarial, appelé aussi payrolling en Suisse ? Partie 2/2

    7. Consultant début et fin de contrat avec Thalent

    A. Comment se passe un démarrage comme Consultant chez Thalent ?

    Beaucoup de sociétés de portage facturent des frais d’inscription ou de démarrage, ceci n’est pas le cas chez Thalent SA.

    Notre processus d’onboarding comporte 3 étapes:

    1. Vous nous laissez vos coordonnées et nous convenons d’un rendez-vous téléphonique
    2. Un de nos managers expérimentés vous rappelle pour une consultation professionnelle sans engagement
    3. Vous signez votre contrat avec Thalent.com tout de manière digitale

    Pendant l’étape de la consultation notre manager fait le point sur:

    • Votre projet, votre activité
    • L’état d’avancement de vos contrats
    • Votre situation professionnelle

    Il vous propose ensuite de vous envoyer un email résumant les éléments essentiels avec quelques documents qui vont permettre à Thalent de vous faire une proposition de contrat, le tout sous forme électronique ou par courrier si vous le souhaitez.

    Il n’y a pas de frais de démarrage à proprement dit ni de montant minimum de contrat.

    B. Comment se passe une fin de contrat comme Consultant chez Thalent SA ?

    A la fin d’une prestation ou mission à durée déterminée type CDD votre contrat de travail est terminé.

    Dans le cadre d’une prestation ou mission à durée indéterminée type CDI, il vous est possible de démissionner ou de discuter d’une fin du contrat avec notre société de portage.

    Tout est fait de manière 100% digitale et il n’y a pas de frais de fin de contrat à proprement dit.

    Consultant Vertrag

    8. Société cliente début et fin de contrat avec Thalent, les solutions

    A) Comment se passe une collaboration pour engager des Consultants chez Thalent, quelles sont les solutions ?

    Vous nous laissez vos coordonnées et nous convenons d’un rendez-vous téléphonique.

    Typiquement nous nous mettons en contact avec vous pour discuter de votre besoin de personnel.

    Nous définissons avec vous les conditions d’emploi du ou des consultant(s) choisi par vous que vous soyez une société suisse ou étrangère.

    Nous pouvons employer en Suisse tous les ressortissants suisses et de nationalité européenne après avoir demandé les autorisations nécessaires.

    Exemple: vous êtes une société française, anglaise ou américaine et nous pouvons employer en suisse la ou les personnes désignées.

    Vous signez un contrat d’entreprise à entreprise avec Thalent, sans avoir à vous soucier des conditions liées au droit du travail, et tout de manière digitale.

    B) Durée du contrat pour une entreprise ?

    La durée du contrat peut être fixée lors de sa signature et sa prolongation peut être faite très facilement avec un avenant.

    9. Comment est réglementé le portage salarial en Suisse?

    Les sociétés de portage salarial évoluent dans un cadre légal strictement contrôlé malgré le fait qu’il n’ y ait pas de loi à proprement dite qui régisse le portage salarial.

    Il s’agit d’une relation tripartite: la société de portage salariale établit avec le consultant “porté”, un contrat de travail ainsi qu'une convention de portage et avec le ou les entreprises “clientes” de ce même “porté”, un contrat de prestations.

    Le statut qui est en pleine croissance en Suisse se base conjointement sur des dispositions de la loi fédérale sur le service de l'emploi et la location de services (LSE) et du Code des Obligations (CO).

    La LSE stipule que “les entreprises qui pratiquent des activités de placement et de location de services en Suisse doivent requérir auprès de l'autorité du canton dans lequel elles sont établies une autorisation. Si elles souhaitent également exercer des activités transfrontalières, elles doivent disposer en sus d'une autorisation fédérale délivrée par le Secrétariat à l’économie, le SECO.” Thalent SA est dans cette situation: nous avons une autorisation cantonale et une autorisation fédérale.

    Certains des éléments clefs du statut sont les suivants:

    -Le consultant prospecte lui même ses clients et les fait signer un contrat avec la société de portage

    -Il y’a un rapport de subordination entre le Consultant en portage salarial et l’entreprise “cliente”

    -Le “porté” est intégré ou non dans l’entreprise “cliente” pour laquelle est exécutée la prestation

    -La société de portage délègue une grande partie de la direction à l’entreprise “ cliente”

    -La société de portage délègue une grande partie de la direction à l’entreprise “ cliente”

    -Le client donne les instructions au porté, compte tenu d’objectifs de performance

    -Le “porté” accompli des tâches compte tenu d’un cahier des charges

    -Le consultant “porté” est enregistré comme salarié auprès de l’AVS

    -La société de portage ne dispose pas de  «know how» du secteur d’activité du porté ni de locaux de travail pour celui-ci

    -La société de portage supporte le risque financier en cas de défaut de la prestation du porté

    -La société de portage supporte ou non le risque financier en cas de non paiement du client

    -L’entreprise de portage assume une obligation de moyens et non de résultat

    -L’entreprise de portage héberge le porté d’un point de vue administratif uniquement

    Law-Gesetzt

    10. Brève histoire du portage salarial et du Payrolling ?

    Les nouvelles formes d’emploi et en particulier le portage salarial sont en augmentation dans le monde entier. En Suisse la tendance est également forte même si les rapports de travail peuvent y être résiliés beaucoup plus facilement que dans d’autres pays.

    Le portage salarial améliore la rencontre entre l’offre et la demande.

    Il répond à plusieurs attentes du Consultant:

    • Bénéficier d’une très grande autonomie dans le relationnel “client”
    • Leur fournir une protection sociale
    • Sans besson de créer une entreprise

    Il répond à plusieurs attentes de l’entreprise:

    • Il permet de ne pas augmenter la masse salariale vu qu’il s’agit d’achats de services
    • Il permet un travail orienté orienté performance et projet
    • Les consultants peuvent travailler par exemple sur un projet uniquement le temps d’une mission

    A) En Suisse

    En Suisse, Thalent SA a été pionnier dans le développement de cette manière de travailler.

    La société a été fondée en 2001 par Pierre Strübin qui en est actuellement le président du conseil d'administration et deux autres associés co-fondateurs, ingénieurs électriciens comme lui.  L’idée est venue suite au licenciement de collègues expérimentés qui avaient été licenciés à la suite de restructurations d'entreprises. Ces personnes étant cependant très appréciées, leurs anciens clients continuaient à leur confier des mandats.

    Se basant sur une idée déjà émergente en France, l'idée fut de créer une société au service de ces clients en Suisse. 

    En Suisse allemande où le portage salarial est aussi en essor, on l’appelle Payrolling, ou aussi “Lohnträgerschaft”.

    En 2008, une député au Grand Conseil Genevois, demanda au Conseil d’Etat dans une question s’il pouvait envisager d'utiliser l’outil dans la lutte contre le chômage?

    Celui-ci répondit que vu qu’il touchait principalement des hommes de 35 à 50 ans et seulement certains métiers et secteurs il concernait “des populations non représentatives de la masse des demandeurs d'emplois locaux. En conséquence, bien que résolu à suivre avec attention l'évolution du dispositif, le Conseil d'Etat entend donner priorité aux instruments et moyens actuellement appliqués en vue d'une réinsertion rapide et durable des chômeurs locaux.”

    Le Conseil d’état reconnaissait donc l'utilité du statut de portage salarial, mais vu qu’il ne touche qu’une tranche précise de la population et certains secteurs, refuse de le promouvoir dans la lutte contre le chômage. Ceci est encore le cas actuellement.

    B) En France

    La manière de travailler est née dans les années 1980 et avait été mise en place par une association dont le but était de réinsérer des cadres au chômage. Ces derniers effectuaient des missions à durée déterminée, d’expertise ou de conseil, auprès d’entreprises avant de retrouver un contrat à durée indéterminée. 

    Au début, surtout les cadres seniors étaient ciblés mais de nos jours le portage salarial s’est étendu à un grand nombre de professions.

    L'accessibilité à cette manière de travailler a été facilitée grandement par l’arrivée des nouvelles technologies numériques.

    En France, le dispositif a finalement été introduit dans le Code du travail par la loi n°2008-5s96 du 25 juin 2008 portant sur la modernisation du marché du travail.

    La définition suivante y figure:  « Un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage. »

    En France, il est estimé qu’en 2020 plus de 90’000 personnes utilisent cette manière de travailler. Source : Catherine Doleux, “Chômage, tous vos droits 2020”.

    C) Au Royaume-Uni

    La notion de Payrolling y est utilisée en rapport avec l’action du Consultant “porté”. Elle est parfois aussi appelée “Wage Portage”. Les sociétés de portage salarial y sont appelées des Umbrella Companies ou entreprises parapluie.

    Elles sont devenues très courantes à partir d'avril 2001, quand le gouvernement britannique a introduit la législation dite "IR35" qui crée des tests pour déterminer le statut d'un emploi et la capacité à utiliser les allégements fiscaux pour les petites entreprises. Cette loi a comme but initial d’éviter le non paiement des charges fiscales.

    Au Royaume Uni, on estime qu’en 2020, des 4'355'000 personnes indépendantes travaillant seules, 400’000 utilisent une société de portage. Sources : IPSE, The Association of Independent Professionals and the Self-Employed, bbc.co.uk

    N’oubliez pas de revenir régulièrement sur le site et de nous suivre sur nos réseaux sociaux. Nous y publions régulièrement des informations précieuses sur le portage salarial et sur comment devenir un consultant indépendant. Si vous aimez nos publications, nous vous serions très reconnaissant d’appuyer sur « J’aime » sur LinkedIn ou Facebook!

    Auteur : Kamil Fetouni

    Bienvenue sur notre nouveau site!

    Nous avons le plaisir de vous présenter notre nouvelle identité visuelle ainsi que notre nouveau site Internet.

    Nous avons rendu notre identité visuelle plus moderne et avons aussi mis en place de nouvelles fonctionnalités pour faciliter la prise de contact et offrir des moyens simples, clairs et intuitifs pour trouver des informations au sujet de notre entreprise et du portage salarial.

    Le site est maintenant aussi complètement rédigé en 3 langues, inclus sur les réseaux sociaux ceci pour mieux couvrir l’ensemble de la Suisse, en particulier la Suisse Allemande.

    Nous voulons également nous adresser à une audience plus large de consultants ou d’entreprises en Suisse ou à l’étranger.

    Deux des particularités de notre nouveau site :

    • Notre blog qui nous permet de partager avec vous des informations pratiques sur le portage salarial, le marché du travail, nos actualités, nos événements, les actualités de notre secteur, des articles sur le développement personnel ou le coaching, sur comment développer votre business ou même des interviews de consultants.
    • Notre section de recherche de profils de consultants qui vous permet de faire une recherche dans la banque de données de consultants chez nous qui sont disponibles pour des mandats. Vous pouvez faire une recherche par mots clefs puis ensuite contacter ces derniers directement ou au travers de nous. 

    Nous vous souhaitons une bonne navigation sur notre nouveau site internet et espérons que vous y trouverez les informations pertinentes dont vous avez besoin.

    N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou avez besoin d’informations spécifiques par rapport au portage salarial.

    L'équipe Thalent.com

    Crédits:

    Kamil Fetouni : Concept Marketing, Copywriting, Projectmanagement

    Mark Streatfield : Concept Visuel et Design